Suite à la crise sanitaire, on peut constater la baisse du prix de l’immobilier. C’est une occasion rare à ne pas rater. Êtes-vous sur le point d’acquérir un bien immobilier de grande envergure ? Nous vous conseillons de postuler pour le statut de primo-accédant. Découvrez, grâce à cet article, les bénéfices que vous pouvez en tirer.

Qu’est-ce qu’un primo-accédant ?

Le statut de primo-accédant est réservé aux individus souhaitant acquérir leurs premiers biens immobiliers. Cela peut être une résidence principale, des locaux de travail ou autres. D’ailleurs, si au bout de 2 ans vous n’avez rien acquis, vous pouvez toujours prétendre au titre de primo-accédant.
En effet, le statut de primo-accédant est facile à obtenir. Toutefois, vous devez vous servir de votre premier bien immobilier au moins huit mois par ans.

Les aides dont vous allez bénéficier en tant que primo-accédant

Le titre de primo-accédant peut offrir de multiples privilèges. Lors de votre acquisition, profitez d’un prêt à taux zéro. Souscrivez à un crédit immobilier exonéré d’intérêt. Les familles modestes et les plus démunis peuvent en profiter à leurs guises. À combien s’élève le montant du crédit ? Jusqu’ici, aucun montant n’a été plafonné.

Les achats pris en charge par le prêt à taux zéro

Également appelé crédit à taux zéro, c’est un privilège qui s’applique à : un logement neuf, un terrain, une infrastructure en cours de construction, un logement assimilable à celui d’un logement neuf, un logement sous contrat de location-accession.

Les avantages fiscaux réservés au primo-accédant

Hormis le crédit à taux zéro, le statut de primo-accédant peut vous offrir les « prêts actions logement » ainsi que le « prêt à l’Accession sociale ».

Le prêt actions logement

Ce dernier vous sera attribué par votre employeur. Dans la plupart des cas, le crédit peut couvrir jusqu’à 35 % de votre projet immobilier en cours.

Le prêt à l’accession sociale

Cette offre peut couvrir votre projet immobilier excepté les frais du notaire, les droits de mutation ainsi que les frais d’instruction de dossier. Toutefois, le prêt à l’accession sociale vous permettra de réduire les frais du notaire à un pourcentage très attractif.

Laissez un commentaire