Les crédits bancaires

Pour différentes sortes de projets, une entreprise, un particulier ou une association peuvent recevoir des financements venant des institutions bancaires.

Étude du contrat

Évidemment, l’obtention de ce crédit dépend de plusieurs critères. Les risques sont analysés et ils sont mesurés  en fonction des revenus mensuels du client. Mais pas que, l’épargne, l’endettement, l’apport du client font aussi partis des caractéristiques d’éligibilité pour ces contrats de prêt bancaire.

Les différents types de crédit

Selon les besoins et les attentes du client, les banques proposent des crédits qui se distinguent selon trois types de caractéristiques. Ils se distinguent par le taux d’intérêt mensuel, la durée de remboursement, les assurances relatives à chaque contrat. Certains financements requièrent la présentation d’une garantie sous forme d’hypothèque afin d’assurer les menaces de non-remboursement ou bien de cautionnement si cela est envisageable.

Les crédits à court terme

Avec ce contrat, le client peut bénéficier de deux genres créances :

  • Les crédits de trésoreries qui sont dédiés à des utilisations d’exploitations (compte découvert).
  • Les crédits pour la mobilisation de créances (affacturage, escompte commercial, financement dailly).
  • Les crédits relais, aussi appelés « Bridge » qui permettent la jonction entre deux périodes.

Bien spécifique les uns comme les autres, ces crédits à court terme sont généralement offerts afin de couvrir des besoins passagers comme l’achat de fournitures pour un atelier de travail quelconque, l’achat d’un meuble, la couverture des charges d’une activité ou pour servir d’un petit fond de commerce ou encore le changement d’un bien immobilier. Le montant octroyé lors de ce prêt est donc loin d’être exorbitant et les conditions d’acquisition sont assez complexes. La plupart du temps, ces crédits ne nécessitent pas de gage ni de garantie, mais le remboursement s’effectue dans un délai de courte durée.

Les crédits à moyen et long terme

Ils sont également représentés par deux types :

  • Le crédit-bail immobilier qui est dédié à la location puis l’achat d’un bien immobilier. Dans ce cadre il faut conclure « le contrat de crédit bail liant le crédit-bailleur à un crédit preneur. Il y a deux périodes dans le contrat de crédit bail : la première partie durant laquelle le preneur paie une échéance mensuelle ou trimestrielle à peu près équivalente à un loyer et ensuite une deuxième période qui est la « levée de l’option ». Pour une somme résiduelle très faible (de 1 % à 10 % du prix de départ du bien), le preneur acquiert la propriété du bien. L’avantage consiste pour celui qui prête est qu’il reste propriétaire du bien pendant toute la période de location.
  • Le prêt bancaire est destiné pour la création d’un projet d’envergure ou d’une activité ainsi que son développement. Dans cette situation, tous les fonds nécessaires au montage et à la prospection du projet est prêté par la banque qui en contrepartie doit percevoir des échéances. Ces dernières sont constituées d’une partie servant à rembourser le capital et une autre partie qui sont les intérêts d’emprunt.

Le nombre de personnes contractant un crédit bancaire ne cesse d’augmenter. Les propositions se déclinent en plusieurs catégories afin de satisfaire le plus grand nombre. Les conditions de validité des dossiers sont de plus en plus simplifiées cependant, il faut bien étudier chaque projet en vue afin d’éviter les risques d’endettement.

Laissez un commentaire